vacances en Ariège

Vacances en Ariège

Pourquoi passer ses vacances en Ariège ?

Passer ses vacances en Ariège c’est faire le choix de l’authentique et du sauvage. L’Ariège n’est encore pas trop connu même si de plus en plus de gens arrivent à le placer aujourd’hui sur la carte. Au cœur des Pyrénées, à 1h au sud de Toulouse, à 1h de la principauté d’Andorre, le département offre en un mot un dépaysement au voyageur.

ariege montcalm montagne vicdessos

Nature et sauvage

L’Ariège c’est vaste et riche en paysages. Rien que pour ça ça vaut le coup d’y passer ses vacances. Une partie du territoire est enregistrée dans le Parc Naturel Régional des Pyrénées Ariégeoises. On va se concentrer sur cette partie du département. C’est un vrai bol d’air pur et de verdure ainsi que des montagnes majestueuses et sauvages. Ici le temps s’est arrêté, les strates géologiques vous remettent à votre place et on se sent petit. Ce sont ces montagnes couvertes d’une forêt dense et aux sommets pelés qui font le charme de la vallée de Vicdessos.

Prendre le temps de vivre

Ici les habitants ne sont pas pressés, on est tranquille. On prend le temps de vivre et on le fait bien. L’Ariège est un département de bonne chère. On aime bien manger et on n’est pas loin de l’Espagne, du coup les heures de repas on tendance à tirer vers le plus tard. Il n’est pas rare d’allumer le barbecue à midi et de se servir l’apéro en attendant les braises quelques heures plus tard. Passer ses vacances en Ariège, c’est se mettre au rythme du sud ouest et de son accent chantant.

feu nature camping

Quoi faire pendant ses vacances en Ariège ?

L’Ariège est un territoire rempli d’Histoire mais aussi d’activités. L’eau, l’air, le feu, y en a pour tous les goûts. Bienvenue au paradis du sport nature, pour débutant comme pour confirmé.

vacances en ariege montagne montcalm

Randonnées

Pour les amoureux de nature et de liberté, vous êtes au bon endroit. Les sentiers de randonnées sont tellement nombreux dans la vallée de Vicdessos qu’on a arrêté d’essayer de les compter. Vous avez deux sommets mythiques ariégeois à portée de main : le pic du Montcalm à 3077 mètres d’altitudes et le Pic des Trois Seigneurs à 2199 mètres d’altitude. Autrement dit vous pouvez randonner tout l’été dans la vallée sans faire deux fois la même rando. C’est garanti ! Vous trouverez de nombreux endroits en chemin où piquer une tête ou installer une grille de barbecue.

montagne randonnée ariège

Parapente

Pourquoi ne pas profiter de ses vacances en Ariège pour essayer une des nombreuses activités proposées dans la vallée de Vicdessos ? Tentez la nouveauté, vous avez le choix. Kymaya Parapente vous propose des baptêmes en parapente face aux montagnes d’Ariège. Vous vous envolez au site magnifique du Port de Lers. C’est une école de parapente que l’on connaît bien à Spéléo Canyon Ariège. Les fondateurs Franck et Hélio ont fait partie des premiers repérages aériens d’expédition dans l’Himalaya avant qu’on invente les drones. Toute l’équipe est composée de solides professionnels qui ont fait leurs preuves. Ils proposent également des formations d’autonomie pour “voler de ses propres ailes” ainsi que des voyages accompagnés pour aller voler dans de superbes sites à travers le monde.

Parapente
parapente ariege kymaya

Canyoning

À Spéléo Canyon Ariège, on vous propose de découvrir plusieurs facettes du canyoning. On parle bien entendu d’initiation avec des canyons comme Marc ou l’Artigue mais surtout d’autonomie. Pour nous, le plus important, c’est que vous soyez les acteurs de votre descente. On ne vous promène pas dans les canyons, c’est vous qui partez à l’aventure pour profiter à fond de l’expérience et vous surpasser. On l’a vu au cours des années, les gens reviennent car on vous propose d’évoluer à travers nos différents canyons. Il est possible de commencer avec des demi-journées débutants pour finir par le plus gros canyon d’Ariège ; le canyon d’Estat. Pour les mordus de canyoning, on propose aussi des formations d’autonomie  sans compter qu’il existe des formations à des niveaux supérieurs pour se parfaire dans l’art du canyoning.

Canyoning
canyoning vacances en ariège

Spéléo

Essayez la spéléo pour vous mettre au frais. C’est une activité riche en enseignement pour les grands comme pour les petits. En Ariège on a la chance d’avoir beaucoup de cavités assez différentes. Il est donc possible de faire de l’initiation en famille  comme par exemple dans la grotte de Siech pour débuter tout en douceur à l’horizontal. On peut découvrir l’activité un peu plus sportive grâce au canyon souterrain de Vicdessos et ses quelques mètres de puits sur corde. Pour les initiés à la descente en rappel, le gouffre George est plus aventureux et engagé. Une belle descente qui peut aller jusqu’à – 700 mètres et qui inclut aussi une belle remontée !

Spéléo
speleo canyon ariege

Rafting

Le rafting et l’hydrospeed sont des activités qui nécessitent une belle rivière un peu agitée. C’est pour ça que l’on vous envoie à la base d’Oxygen Aventure à Belvianes et Cavirac dans l’Aude. Le paysage vaut le détour. Dans les superbes gorges de Saint Georges, vous pourrez vous initier au rafting ou à l’hydrospeed. Oxygen Aventure partage avec nous l’envie de vous transmettre leur savoir et leur passion. Une activité encadrée de main de maître par Agathe qui fera de ce moment aussi un beau travail d’équipe à bord.

Rafting
oxygen aventure raft partenaire speleo canyon ariege

Où rester pendant ses vacances en Ariège ?

Pour profiter pleinement de la vallée de vicdessos et de toutes ses activités qui ont été décrites plus haut, il ne faut pas en être trop éloigné. Cependant il faut rester proche de Tarascon sur Ariège pour avoir accès aux commerces, au marché et aux restaurants traditionnels comme Le Vieux Carré. L’Ariège étant riche de patrimoine, vous pouvez aller visiter le Parc de la Préhistoire, le Château de Foix ou la Maison des Loups. Sans oublier la Grotte de Niaux et la possibilité de faire un aller retour en Andorre. Ce qui nous fait donc beaucoup de paramètres. On a trouvé la solution.

chateau foix vacances en ariege

Gitamiglos

Avec Gitamiglos, vous avez le lieu pour passer vos vacances en Ariège tranquille. Avec sa situation centrale, Gitamiglos vous permet tout d’abord de faire toutes les activités de la vallée de Vicdessos et d’aller visiter les différents sites d’Ariège. Les gîtes proposés sont complètement indépendants, vous aurez donc votre cuisine et votre terrasse. Isabelle vous accueille avec le sourire en toute simplicité et vous conseillera sur ses itinéraires randos préférés et ses partenaires privilégiés. La structure se trouve dans un petit village de montagne entouré de verdure. Pour finir de vous convaincre, on y trouve un babyfoot et une piscine chauffée. En bref s’il y a bien un endroit qu’on recommande pour que vous passiez de bonnes vacances, c’est Gitamiglos.

Gîtes
gite en ariege gitamiglos

En somme pour passer de bonnes vacances en Ariège, il faut réussir à faire un mix de tout ça. Un peu de barbecue, un peu d’activités, un peu de randonnées et surtout prendre le temps. Les vacances c’est fait pour se détendre et profiter alors n’hésitez plus et venez nous voir.

relax canyoning ariege

“Five-stars Outdoor Occitanie” est notre réseau de professionnels dʼactivités de pleine-nature et d’hébergeurs indépendants, soucieux d’offrir des prestations de haute qualité à notre clientèle.

Nos engagements sont basés sur cinq axes principaux :

✔ votre sécurité,
✔ votre plaisir,
✔ le respect de l’environnement,
✔ le partage de nos passions,
✔ l’échange humain.

Quels sont nos engagements vis-à-vis de notre clientèle ?

Offrir une relation client professionnelle et individualisée dans lʼensemble du processus dʼachat (demande dʼinformation, visibilité web, réservation en ligne et sur site, facturation, etc.),
✔ Accueillir de façon personnalisée et conviviale notre clientèle, par petits groupes, et dans le respect des distances sanitaires,
✔ Offrir des prestations adaptées à chacun d’entre vous grâce à des prestations pédagogiques de haute qualité, motivées par le partage de nos passions,
✔ Fournir à nos clients le meilleur matériel individuel et des équipements, propres, en bon état et conforment à la réglementation en vigueur,
✔ Engager une démarche de gestion environnementale dans nos structures afin de participer activement à la transition écologique,
✔ Être attentif à lʼimpact de lʼactivité sur lʼenvironnement naturel en faisant du respect de la faune et la flore locale, notre priorité,
✔ Prendre en compte les principes de développement durable dans nos pratiques en accord avec les autres utilisateurs partageant nos territoires (riverains, agriculteurs, pêcheurs, chasseurs, et autres confrères sportifs…)
✔ Partager notre connaissance de notre patrimoine naturel et culturel, promouvoir les producteurs locaux, nos partenaires “Five stars” qualitatifs, et vous sélectionner les bonnes petites adresses touristiques.

Parce qu’il peut parfois vous sembler difficile de choisir l’offre qui correspondra le mieux à vos attentes, nous avons choisi de vous offrir la meilleure et d’être ici : POUR VOUS !


canyon subra

Le canyon de Subra, un plaisir technique.

Le canyon de Subra, entre plaisir et technique.

rappel cascade subra canyon

Le canyon de Subra, c’est essentiellement du plaisir. La marche d’approche suffirait à elle-même d’en faire un enchantement. On traverse les zig zag de la piste forestière, il faut retrouver l’entrée pour la dernière section de la forêt, on s’y perd parfois, c’est l’aventure ! En pleine forêt, on retrouve un arbre, ha oui, c’est là ! Le pique nique s’impose au-dessus de l’entrée du canyon, histoire de profiter pleinement du spectacle. Et c’est le début de la descente !

Le canyon de Subra est plus techniques que ses frangins pas très loin, c’est un de mes canyon préféré. Les rappels s’enchainent en cascades, on passe la plupart du temps sur une corde. C’est l’occasion rêvée de se parfaire en technique de rappel. Entre les roches de schiste rouge la végétation éclate parfois à tel point qu’on se croirait perdus au milieu de la jungle cambodgienne mais non, on est bel et bien en Ariège ! Entre deux parois le paysage est magnifique, on peut rester à flâner mais pas trop longtemps.

Rappel cascade canyoning ariège

La descente n’est pas difficile mais elle nécessite quand même une bonne endurance. On se faufile jusqu’à arriver à la « cascade de la seringue », une expérience forte. Bien entendu, comme pour beaucoup de choses, on garde le meilleur pour la fin avec la « cascade de la grotte ». Je ne peux que conseiller d’aller voir par soi-même, c’est la cerise sur le gâteau.Amateurs de rappel arrosés bienvenus !

canyon Subra ariege descente rappel
rappel ariege subra grotte canyoning

A la fin d’une journée dans le canyon de Subra, on a la sensation d’avoir relevé un challenge, on regarde derrière satisfait et c’est l’occasion d’aller boire une mousse ou un perrier fraise avec son équipe. Subra a tous les ingrédients d’une bonne journée en canyon ; une bonne dose de technique, une lampée de paysages superbes, une pincée de dépassement de soi, il ne manque que … la bonne équipe !


L'Aventure Chamjesk

L’Aventure Chamjesk, un stage canyoning de perfectionnement de 3 jours

 

Une “Aventure Chamjesk” ? Ok mais que veux donc dire “Chamjesk” ?

 

Il y a maintenant 10 ans, l’équipe d’Himalayan Canyon Team dirigée par Rod Sturm, ouvrait la voie en descendant pour la première fois “le plus gros canyon du monde” au pied des Annapurnas (Népal). L’ouverture de ce canyon mythique, nommé Chamje Khola (V7.A7.Ex), aura demandé aux 11 participants plus de 2 ans de préparation, et le développement de techniques spécifiques de progression verticale en mode “explo”, puis 2 jours d’approche pour 3 jours de descente (2300m de dénivelé) pour réaliser cet exploit.

Aujourd’hui, l’équipe de Speleo Canyon Ariege, dirigée par Rod depuis 2004, après plus d’un an de réflexion, de prospection et d’aménagement des équipements est enfin prête à accueillir ses stagiaires pour leur faire vivre une expérience similaire, adaptée à leur niveau.

 

chamjé khola expédition bloc canyoning

Pourquoi une telle démarche professionnelle ? Pourquoi d’une aventure “associative et bénévole”, faire le saut vers la conception d’un “produit” commercial ?

De nos jours, le temps du gaspillage environnemental est révolu, nous le savons tous. Et faire rêver d’aventure un public qui aura de moins en moins de chance de vivre la sienne paraît illusoire et injuste. Pour le leader d’Himalayan Canyon Team, seuls les expéditions et projets “Grey & light” sont encore viables…

Rod avec l’équipe de Speleo Canyon Ariege a décidé de limiter les grands déplacements et les expéditions lointaines pour se recentrer sur le potentiel naturel à proximité de leur centre de formation de canyoning à Niaux, en Ariège.

Ainsi, une mini-expé en mode “Chamjesk” à l’attention d’un public voisin des Pyrénées semble beaucoup plus cohérent afin de permettre aux canyoneurs initiés de vivre leur rêve d’aventure, de partager une expérience avec un des piliers du développement et de l’ouverture de canyon international.

Comment partager ces aventures extraordinaires avec les amoureux d’activité de montagne sans aller au bout du monde ?

 

Rod et son équipe ont imaginé et élaboré un “combo” de 3 jours au coeur des Pyrénées ariègeoises sur le modèle de l’ouverture de Chamje Khola, adressé aux canyoneurs amateurs de tous niveaux, afin de leur faire découvrir le monde confidentiel de l’exploration canyon au travers d’un programme unique au monde. Un beau challenge sportif, respectant l’environnement, incluant deux bivouacs, et renforcé par un programme pédagogique spécifique. Ce stage de perfectionnement canyon permettra aux participants de se former, de parfaire leurs techniques d’autonomie en canyoning, de renforcer leur sécurité dans la pratique, et finalement, d’apprendre toujours plus… Et il est certain que les photos d’Arthur tourneront longtemps sur la toile pour en faire rêver plus d’un !

cordes expédition chamjé khola

Quel est donc l’objectif de cette “Aventure Chamjesk” ?

 

Enchaîner trois des plus beaux et des plus gros canyons ariégeois (Subra + Estat intégral + Artigue), cumulant un total de plus de 1000 mètres de descente, et nécessitant deux bivouacs, formé et encadré par Rod lui-même assisté par son incontournable photographe, Arthur Serres..

Afin de descendre en toute sécurité, Rod, qui seul saura encadrer ce stage perfectionnement canyoning, enseignera aux stagiaires de nouvelles techniques exclusives de descente de canyon d’envergure et de nombreuses astuces permettant de parfaire son autonomie dans l’activité.

Le programme de stage inclura donc la préparation de cette mini-expé et la formation aux bases de collecte d’information permettant le bon déroulement d’un tel challenge. Une projection privée du Film 52mn HD de Chamje Khola pour une meilleure compréhension des enjeux et pour affuter la motivation de chacun.

Ainsi, préparée et formée, la petite équipe de 6 stagiaires maxi sera prête pour l’aventure et l’exploration.

aventure chamjesk canyoning rappel cascade

L’activité commencera le premier jour par la descente du Canyon de Subra (V3.A2.III), incluant la formation aux techniques de progression en autonomie et en équipe et la formation aux techniques de déséquipement. Les participants seront initiés aux spécificités d’expédition (sécurité, lecture, communication, efficacité, rapidité, matériel, etc.). Puis le soir, un bivouac confortable, au pied du canyon permettra de refaire le plein d’énergie.

 

Le lendemain, après une longue marche d’approche de près de 3 heures, aura lieu le clou du spectacle. La descente du Canyon d’Estat intégral (V4.A3.IV) qui n’est jamais descendu avec des “clients” car c’est une longue descente de plus de 700m de dénivelé, nécessitant technique et endurance. Un perfectionnement aux techniques de progression en autonomie et en équipe sera donc indispensable afin de progresser rapidement et en sécurité. Le tout complété par une formation aux techniques de déséquipement et optimisation du “mode expé” (sécurité et entraide binômes, efficacité et rapidité, “technique light” et matériel, etc.). Le soir, à la sortie du canyon aura lieu le bivouac Chamjesk 5 étoiles : inoubliable !!!

Estat canyoning pyrénées rappel speleo canyon ariege
canyoning tyrolienne artigue rappel cascade

Puis le troisième jour, après une courte marche de transition, la descente du Canyon de l’Artigue (V3.A3.III), beaucoup plus aquatique que les deux canyons précédents, permettra un lavage complet de toute l’équipe. L’Artigue est un classique en Ariège, et afin d’apporter de la nouveauté aux participants connaissant déjà ce superbe canyon, l’objectif sera de progresser en autonomie et en équipe avec l’assistance de Rod. La formation aux techniques de progressions aquatiques (lecture et analyse des obstacles, entraide binômes et prise de décision, anticipation, jumps, fun et sécurité, etc.) permettra au équipiers de descendre ce canyon quasiment seuls – Et pour ceux qui en redemanderaient encore, l’enchaînement (optionnel) avec le petit canyon de Marc (V3.A3.II) sera la cerise sur le gâteau !

A qui s’adresse cette aventure exclusive ?

A tous ceux qui souhaitent approfondir leurs techniques de canyonisme tout en vivant une aventure unique. Pour tous les amoureux de montagne, de nature et ayant le goût de l’effort. Pour tous ceux qui aiment se découvrir hors de leur “zone de confort”. Pour tous les passionnés de canyoning de niveau intermédiaire à confirmé.

Il suffit d’avoir une expérience antérieure à la descente de canyon technique (V3.A3.III minimum) et à la descente en rappel en autonomie (20 mètres minimum). Bien entendu, il faudra être en bonne forme physique (Entraînement régulier à la randonnée ou à la course à pied avec dénivelé), savoir nager, et surtout garder le sourire pendant l’effort (seulement pour les photos) !

marmite bivouac aventure chamjesk speleo canyon ariege

Pourquoi se former avec nous ?

En tant que professionnel canyon depuis plus de 30 ans, formateur International Canyon depuis 2004 sous le label Universal Canyoning Academy, et leader de plusieurs expéditions canyon en Himalaya, Rod vous garanti un enseignement technique, pédagogique et psychologique, individualisé et novateur, dispensé dans une région canyon exceptionnelle et variée. Vous serez accueilli dans le jardin du centre de canyon Speleo Canyon Ariege, où tout le matériel individuel et collectif adapté à une pratique efficace et sécuritaire vous sera fourni. (Le film de Chamje Khola dédicacé (DVD), le manuel du “Canyoneur autonome” (50 pages – version numérique) et le topoguide des plus beaux canyons ariégeois (version numérique) sont offerts).

Qui sera l’encadrant du stage ?

Rodolphe Sturm – DE canyonisme – BEES Speleo & escalade

Formateur canyon international – Fondateur “Universal Canyoning Academy” (UCA),

Responsable d’expédition et ouvreur de “Chamje Khola” V7.A7.Ex (Himalaya 2011),

Fondateur coordinateur “Himalayan Canyon Team” (HCT).

rodolphe sturm chamje khola speleo canyon ariege

oxygen aventure rafting aude

Du rafting chez notre partenaire Oxygen Aventure

Une séance rafting avec notre partenaire Oxygen Aventure

On s'est réveillés tôt avec mon pote Yann pour notre séance rafting, on a pris un café au PMU de Saint Paul de Fenouillet et on a pris la route direction Cavirac. Là, dans la base de rafting d’Oxygène Aventure, on a retrouvé Agathe. Elle était accompagnée d'une petite famille, un papa et ses deux filles. C'était notre groupe pour la matinée. Agathe nous a distribué notre équipement ; combis, casques et chaussures, avec un magnifique gilet de sauvetage en prime. On a chargé tous ensemble le bateau sur une remorque et on s’est installés dans le van qui la tractait. On a pris la route pour remonter le parcours qu’on ferait plus tard un peu en contre bas sur la rivière. Arrivé au point de départ, on a déchargé le raft. C’est un gros bateau gonflable, au milieu se trouvent deux gros boudins qui servent à maintenir l’ensemble et au sol il y a des trucs pour mettre les pieds. Avant de le mettre à l’eau, on a organisé le placement. Yann et moi se trouvaient à l’avant, les deux filles derrière nous et au bout étaient le papa et Agathe à la fin pour manœuvrer le bateau. Très bien. Agathe nous a fait un briefing sur les pagaies et comment s’en servir pour être efficace. Il fallait surtout être bien coordonnés dans tous les mouvements. Elle nous a montré comment se positionner quand elle disait « sécurité ! » et quelles seraient les principales indications qu’elle allait nous donner. Parfois seulement le côté droit allait pagayer, des fois à droite en avant, à gauche en arrière, levez les pagaies. Valait mieux être réveillé ! Une démonstration pour remonter quelqu’un à bord du bateau a été faites et puis on s’est mis à l’eau.

rafting oxygen aventure

Le début de la descente était très sauvage, au milieu de la rivière, entre les arbres, dans un défilé magnifique. Les premiers petits rapides nous ont mis dans le bain. Agathe nous a expliqué alors qu’on allait faire un 360. Ha… Pour ça il fallait foncer droit devant sur un rocher, le heurter de face et avec le courant le bateau faisait un tour sur lui même. La première fois, c’est étrange,  il ne faut pas s’arrêter de pagayer lorsque le rocher est très prêt, l’idée paraît saugrenue. Mais l’effet est efficace, le bateau rebondit sur le rocher, on se gaine de partout pour rester à bord et après un tour complet on se retrouve dans le bon sens du courant. La capitaine savait ce qu’elle faisait. C’est devenu plus calme et c’était l’occasion de s’entrainer à repêcher quelqu’un dans l’eau. Pour ça fallait y aller dans ce liquide frais en cette heure matinale. J’ai été désigné, en tant qu’ariégeois qui avait pas peur de l’eau froide, pour commencer l’exercice. Elle était fraîche mais c’était drôle de jouer à se repêcher dans l’eau. Avec Yann on rigolait comme des enfants, en essayant de refaire des scènes de Titanic. On a continué sur la rivière, des moments plus calmes alternaient avec des petits rapides et des 360 heurtage de rochers. Ce qui est très drôle mais on s’est interrogés au bout d’un moment. Pourquoi tous ces 360 ? Était ce parce que la capitaine se marrait en faisant ça ? En fait, elle nous expliqua que c’était pour préparer les rapides un peu plus importants de la fin. Comme ça on avait au moins l’expérience du bateau qui touche les rochers et on ne serait pas surpris. Ça se tenait !

rafting rivière sourire oxygen aventure

Entre deux arbres se détachaient les montagnes, le cadre était superbe, des moments contemplatifs propres aux amoureux de la nature. Agathe nous racontait mille choses sur l’écosystème de la rivière. Un oiseau qui volait à ras de l’eau devant nous était en fait un cincle plongeur qui pouvait plonger dans la rivière et marcher sous l’eau ! L’eau devenait trouble à cause des orages de la veille et d’un affluent qui arrivait du pays de Sault, un des endroits de partage des eaux des Pyrénées. L’Aude allait se jeter dans la méditerranée et la Garonne dans l’Océan Atlantique. On a croisé des villages en bord de rivière avec des maisons calées tranquilles pelouse sur plage. Les ponts de l’ancienne voie ferrée nous passaient au dessus de la tête. À certains moments, on se serait crus dans le livre de la jungle, Yann voulait voir Bagueera mais moi j’lui ai dit qu’il avait plus de chances de croiser Balou.

rafting oxygen aventure

On a fait un arrêt pour faire un petit saut dans la rivière, Agathe nous a demandé si on voulait faire « une crêpe », nous on a dit oui. « La crêpe » c’est le fait de retourner le raft. Là bien sûr c’était volontaire, il fallait tous se retrouver d’un côté du bateau et Agathe a bien insisté sur le fait de résister et de ne pas se jeter à l’eau avant que le bateau ne se retourne. Okay, okay, avec Yann on chantait « résiste, prouve que tu existe » en attendant le moment venu. « Tous à gauche » a crié Agathe et Yann s’est jeté sur mes genoux mais on a à peine eu le temps de comprendre ce qui se passait qu’on était dans l’eau, tenant la pagaie tant bien que mal, la face de Yann devant la mienne, on a sorti la tête de l’eau et on s’est marrés. Ça va vite quand un raft se retourne ! On a fait une session « surf », en essayant de maintenir le raft face à une petite cascade, très beau moment aussi, l’eau giclait dans tous les sens, on s’en prenait plein la face avec Yann en poussant sur les pagaies pour maintenir le tout dans des grands éclats de rire. Des vrais gamins !

oxygen aventure rapides rafting

 

Dans le défilé, des grandes voies d’escalades se dressaient sur des pics somptueux, le ciel était bleu, les oiseaux gazouillaient. On posaient les pagaies sur le côté du raft et on regardait avec de grands yeux les mystères de mère nature. Là haut volaient des vautours, énormes, en cercles dans le bleu du ciel. Puis Agathe nous a dit qu’on arrivait au bout du parcours, dans les rapides un peu plus sérieux. Dans l’un d’eux, après avoir touché le rocher, il fallait se mettre en position « sécurité ». L’eau coulait à gros bouillons, des vagues se formaient entre les roches, on n’a pas dû prendre le bon chemin, Agathe a crié « Sécurité » et on s’est retrouvés avec Yann assis côte à côte la rame en l’air en disant « hou putain » quand le raft a pris une belle descente entre deux caillasses. Je n’ai pas retenu tous les noms des rapides mais le dernier oui ; « le dessert ». Agathe nous explique un peu la manip, on y va, « gauche en avant », « tout le monde en avant, allez ! », on pagaie comme des furieux mais ça bouillonne et ça descend, on a l’impression de pagayer dans le vide, puis l’embarcation s’élance, tourne, on pagaie, un mouvement d’eau et me voilà le nez dans la flotte et le pied accroché au raft ! Yann se marre et me sort de l’eau, le papa est tombé dans l’eau lui aussi, repêché aussitôt par Agathe. C’était le dernier rapide, on continue de glisser sur la rivière, dans ce qui pourrait ressembler à des mangroves. On est arrivés à la base de Cavirac, il a fallu remonter le bateau et c’est tout sourire que notre petit groupe a dégusté une menthe à l’eau autour d’une table.

Je dirais bien que le rafting, c’est une activité super sympa, drôle, sportive où on peut prendre le temps d’admirer la nature mais c’est surtout un retour en enfance ! Si vous aussi vous avez envie de jouer dans l'eau avec Oxygen Aventure, allez jeter un œil sur leur site : www.oxygen-aventure.com/rafting-pyrenees-aude/

 


escalade ariege

Découvrir l'escalade en Ariège

L’escalade en Ariège

 

Escalader, grimper les rochers est une activité qui peut paraître impressionnante et pourtant accessible à tous !

escalade auzat

Je vais vous raconter dans ce petit texte comment j’ai découvert l’escalade et pourquoi je suis venu m’installer en Ariège, ce beau département pyrénéen.

J’ai vécu mon enfance non loin de la montagne des Pyrénées, du côté de la vallée d’Aspe et Ossau.

Petit, je partais souvent randonner avec mes parents, et dès que l’on croisait un bout de caillou il fallait que je grimpe dessus. Mon père m’a montré quelques rudiments d’escalade, et nous adorions descendre les cours d’eau en sautant de rocher en rocher. Je pense que tous ces moments passés en montagne ont stimulé mon envie de vraiment apprendre l’escalade.

Bloc escalade spéléo canyon ariege

Je décidais d’intégrer un club d’escalade et de montagne. Là, j’y fis la rencontre d’un de mes futurs meilleurs amis, qui était moniteur d’escalade, et qui me transmis sa passion de la grimpe !

Ainsi, il m’apprit toutes les techniques pour grimper "en tête" et devenir autonome. Nous allions nous entrainer deux à trois fois par semaine en salle d’escalade ou sur les falaises à proximité.

Nous partions régulièrement en week-end pour découvrir de nouveaux spots de grimpe, des nouveaux rochers ayant chacun sa propre ambiance et de très beaux paysages, notamment en Espagne qui n’était pas très loin de chez moi.

Après quelques années de pratique, je décidais de passer mon diplôme d’État pour devenir moniteur à mon tour.

J’avais entendu parler de l’Ariège, au travers de mes rencontres, de sa nature et son côté sauvage et des nombreuses falaises ombragées, on m’a dit que c’était le 5ème département français en terme de nombre de voies d’escalade ! Un beau terrain de jeux en somme !

escalade ariege

Il y en a pour tous les goûts !

- "Du bloc", sorte de gros rochers (de moins de 4m de haut), que l’on trouve sur 2 secteurs (Laramade dans le Vicdessos et Orlu dans les vallées d’Ax).

- "Des couennes", qui sont des falaises d’une longueur de corde (généralement moins de 30m de haut). Il y en partout ! Les grandes classiques sont : Calamès (proche de Tarascon sur Ariège), tous les spots de la vallée du Vicdessos (et ils sont très nombreux), mais aussi sur les vallées d’Ax etc…

- Et "des grandes voies", falaises de plusieurs longueurs de cordes qui peuvent mesurer de 50m à plus de 1000m de haut dans notre coin. Les deux endroits renommés pour leur beauté et leur style sont les Quiés de Sinsat et la Dent d’Orlu.

Je rencontrais rapidement toute une bande de copains assoiffés d’escalade qui passaient le plus clair de leur temps de leur vie à grimper ! Un idéal qui me paraissait pas mal !

escalade ariege

Maintenant, en tant que professionnel, je transmets à mon tour ma passion. Installer dans le Tarasconnais, mi-chemin entre les différents sites, cela me permet de pouvoir vous faire découvrir facilement les joies de la verticalité !

Si vous venez en famille, nous irons découvrir le bloc. Plus facile pour apprendre les gestes et l’équilibre nécessaire pour être à l’aise, l’autre avantage et de l’on peut essayer autant de fois que l’on veut les différents passages. De plus il est facile de sécuriser le grimpeur grâce à des "crash pads" (matelas de réception) et une bonne "parade" (techniques pour accompagner la chute du grimpeur). Ainsi petits et grands peuvent partager un bon moment d’escalade sur ces gros rochers éparpillés sous la fraîcheur de la forêt !

decouvrir escalade ariege

La falaise école, c’est l’endroit idéal pour se familiariser avec la hauteur et les techniques de sécurité nécessaires. Vous pouvez venir entre copains et nous apprendrons à utiliser le matériel (baudrier, corde, mousquetons, assureur, etc.) pour que tout le monde se sente à l'aise. Il est possible de grimper à différents niveaux, débutant ou sportif ayant déjà pratiqué, le plaisir se partage en équipe ! Quel bonheur de faire corps avec la roche et de monter, de réussir à trouver l’équilibre, le bon mouvement qui va nous permettre de grimper jusqu’en haut de la paroi !

La grande voie, c’est un cap vers l’alpinisme, le but est de grimper des hautes falaises de plusieurs centaines de mètre ! Réservé aux personnes ayant déjà de l’expérience en escalade, cette pratique reste accessible à tous les grimpeurs qui veulent gravir des sommets ! Pour cela nous devrons apprendre des techniques de cordée, où le grimpeur devient assureur et l’assureur devient grimpeur à chaque relais. Ici, la sensation de hauteur est décuplée, en Ariège il est possible de s’initier à la grande voie sur les falaises de Calamès et de la Roche Ronde (environ 150m de haut) ! Une belle aventure en perspective !

 

Comme vous le voyez, l’escalade est une activité accessible à tous ! Il faut juste franchir le pas !

 

Pour plus d'information ou des demandes personnalisées, contactez-moi directement au 06 65 16 89 82 ou inscrivez-vous à la centrale de réservation de Speleo-Canyon-Ariege.

A bientôt en Ariège !

Stéphane Degouge

 


sommets ariège partenaire speleo canyon ariege

Nos partenaires privilégiés

Le meilleur de vos activités outdoor en Occitanie avec nos partenaires !

S'entourer de partenaires qui ont le même sens du professionnalisme que nous n'est pas facile. Nous sommes assez exigeant quant à la qualité des prestations qu'ils peuvent vous offrir, car nous nous efforçons de vous donner le meilleur. Comme les vrais amis se comptent sur les doigts de la main, il en va de même pour les partenaires. C'est avec plaisir que nous vous donnons un petit guide des meilleurs acteurs du tourisme outdoor dans notre région.

Dans la vallée de Vicdessos, les partenaires les plus anciens et les plus loyaux restent Kymaya Parapente. Franck, Hélio et leur équipe vous proposent tout au long de l'année des prestations variées. En été, vous pouvez découvrir le parapente au Port de Lers avec des baptêmes de l'air en biplace. Si, vous savez bien, le parapente avec un pilote et un siège passager, vous vous envolez au-dessus des sommets ariégeois et vous pouvez voir les vaches en tout petit sous vos pieds.

Kymaya parapente partenaire speleo canyon ariege

Pour les plus téméraires, il existe une version acrobatique avec voltige, croyez moi les pilotes de Kymaya ont de quoi vous faire tourner la tête ! Après l'initiation en biplace, si vous voulez voler de vos propres ailes, ils vous proposent des stages de parapente où vous apprendrez toutes les connaissances de base pour voler seul dans des sites connus. Kymaya va même plus loin en offrant des stages de perfectionnement à l'étranger, en Inde, Maroc ou Portugal, une belle façon de voyager et de pratiquer le parapente avec cette super équipe qu'on adore.

kymaya parapente biplace partenaire speleo canyon ariege

Depuis peu, Denis a rejoint notre liste de partenaire. L'alchimie s'est faite très vite et naturellement. Il propose de découvrir la montagne sur deux roues. À travers sa structure Trott'e Occitanie, Denis vous accueille à la station de Goulier Neige pour vous emmener hors des sentiers battus de cette montagne qu'il connaît si bien. Sur ses trottinettes électriques, il vous embarque pour une aventure peu ordinaire.

trotte occitanie partenaire speleo canyon ariege

Déjà l'engin est surprenant, "ça grimpe aux arbres" comme on dit par ici. Les moteurs de cette super trott'mobile obéissent aux doigts et à l’œil, on se balade en pleine montagne sans trop d'efforts. Denis propose plusieurs circuit, de la découverte famille tranquille aux sentiers de montagnes version cascadeurs de l'extrême. Ce qui nous plaît chez lui, c'est qu'il est passionné par ce qu'il fait. La montagne, c'est son élément et il aime le partager avec vous. Il ne s'agit pas de vous trimballer à travers les pistes et sentiers mais bien de vous parler de ce qui fait l'Ariège ; ses fleurs et ses arbres, ses histoires et ses ancêtres, ses sommets et ses ports. On sort de chez lui rincé par l'aventure et la tête remplie de nouveautés.

trotte occitanie sommets partenaire speleo canyon ariege

Oxygen Aventure, une structure menée de main de maître par Agathe et Elsa, basée dans l'Aude, c'est notre coup de cœur ! Ces deux femmes pleines de peps et leur équipe vous proposent plein d'activités variées. On travaille avec elles depuis bien longtemps et si elles apparaissent en dernier, c'est parce qu'on garde le meilleur pour la fin. Entre toutes ces activités, nous allons rester concentré sur le rafting et l'hydrospeed !

oxygen aventure raft partenaire speleo canyon ariege
Crédit Photo : Oxygen Aventure

C'est Agathe qui gère cette partie et on peut dire que la capitaine sait ce qu'elle fait. Des initiations et découvertes ou bien des sensations fortes, c'est à Belvianes-et-Cavirac que ça se passe. Là se trouve la base d'eau vive d'Oxygen Aventure. On descend l'Aude dans des paysages superbes, les moments de tranquillité et de contemplation s'alternent avec les montées d'adrénaline, la séance est magnifiquement bien construite et Agathe vous accompagne dans la découverte sportive de cette belle rivière. Si vous avez de la chance, vous verrez même des cingle-plongeurs, oiseaux aux capacités sous-marines impressionnantes ! Pour rester dans le domaine aquatique, rien ne vaut une séance d'hydrospeed ou de rafting avec Oxygen Aventure !

oxygen aventure hydrospeed partenaire speleo canyon ariege
Crédit photo : Oxygen Aventure

Comme vous pouvez le voir, nous n'avons pas beaucoup de partenaires car nous les sélectionnons avec soin. Vous pouvez aller les voir de notre part les yeux fermés, vous serez bien reçus ! On vous donne leurs coordonnées même si on aimerait bien les garder pour nous tellement qu'ils sont bons...

Oxygen Aventure :

🌐 https://www.oxygen-aventure.com
☎️ 06 82 69 83 00 / 04 30 63 83 12
📧contact@oxygen-aventure.com

Trott'e Occitanie :

🌐 http://www.trotte-occitanie.com
☎️ 06 16 25 29 04
📧trotteoccitanie@gmail.com

Kymaya Parapente :

🌐 https://www.kymaya.com
☎️ 06 25 79 16 51
📧contact@kymaya.com

Crédit texte et photos : Arthur Serres

artigue canyon jump speleo canyon ariege

Une journée découverte sportive au canyon de l'Artigue

L'Artigue, un canyon idéal pour la découverte sportive

Le canyon de l'Artigue est le grand frère des canyons de la vallée de Vicdessos. Il est le plus ludique et le plus riche en obstacles.

canyon artigue bassies speleo canyon ariege

On commence la journée par un café, parce que sans café c'est pas pareil. L'accueil se fait au centre canyon de Niaux. Autour de la table dans le jardin, les participants se rencontrent. Rod détaille le programme de la journée. On commence par l'équipement individuel, chacun reçoit son matériel ; chaussettes, chaussures, combinaison néoprène, baudrier, casque. On fait un sac à dos avec le tout qu'on appelle une "tortue". On conditionne le pique-nique de chacun, on vérifie qu'on n'a rien oublié. On met tout dans le camion. C'est parti pour un court trajet en voiture jusqu'au parking de l'Artigue.

canyon artigue saut 8 speleo canyon ariege

Du parking, la marche d'approche est superbe. Ça commence un peu raide puis ça s'ouvre sur le massif du Montcalm. En face de nous se dresse le pic d'Estat et le canyon éponyme. En pleine montagne, on gambade avec nos tortues sur le dos. C'est le début de l'aventure. On est au cœur des Pyrénées Ariégeoises, au milieu de nulle part. La civilisation s'éloigne petit à petit faisant place à la nature sauvage des sommets. On arrive derrière le cirque de Bassiès et son pic rouge. C'est "la salle de restaurant", le lieux du pique-nique, face aux montagnes. Déjà là, on a bien transpiré et on est heureux de manger un morceau.

artigue canyon cascade double speleo canyon ariege

Après un briefing complet sur la communication, le déplacement en canyon et les techniques de rappel et de saut, sachant que les sauts ne sont jamais obligatoires, on commence la descente. L'Artigue est un canyon progressif. La première partie, ouverte sur les sommets, permet d'admirer les environs tout en se mettant dans le bain de l'activité. Un premier petit saut, des toboggans courts, on se trempe dans l'eau, on y est. Les obstacles s’enchaînent, c'est sportif, on saute cinq mètres, on fait du rappel sec, du rappel dans la cascade, on passe le grand toboggan.

artigue canyon grand toboggan speleo canyon ariege

Déjà la configuration du canyon a changé, il devient plus encaissé, la végétation se fait plus rare, on sent qu'on touche au cœur de l'activité canyon. Dans un virage, le paysage apparaît, éblouissant. On comprend vite qu'il n'y a qu'un moyen d'accéder à cet endroit si particulier ; en pratiquant le canyoning. Alors qu'on en a déjà pris plein la vue, vient le grand saut, possible jusqu'à dix mètres. Montée d'adrénaline oblige, on ne saute pas de dix mètres tous les jours. C’est là où le canyoneur apprend que parfois il faut savoir renoncer à sauter l’obstacle.

artigue canyon saut 10 speleo canyon ariege

On arrive à la grande cascade de vingt mètres ! Plusieurs options s'ouvrent, suivant le débit de l'eau ; soit on passe un grand rappel au sec avec comme décor cette énorme marmite d'eau turquoise encaissée entre des parois d'une couleur ocre-rougeâtre à vous couper le souffle, soit on passe sur la grande tyrolienne pour arriver directement au milieu de cette même marmite. Ça continue avec un saut de huit mètres, un dernier toboggan et on arrive au pied des cascades de l'Artigue, petite cerise sur le gâteau. L'affluent qui arrive du canyon d'Estat se déverse du haut de belles cascades où l'on se sent petit face à la puissance de l'eau. Après un dernier petit saut histoire d'être sûr qu'on ne regrette rien, on marche jusqu'au parking pour se changer.

artigue canyon tyro speleo canyon ariege

Après une journée comme ça, rien ne vaut une bonne bière bien fraîche ! On en profite pour se retrouver autour de la table du jardin dans le centre de Niaux et parler de cette belle journée qu'on vient de passer. Chacun y va de sa petite histoire, de ce moment où il a vraiment adoré, de cet endroit où c'était si beau. Le canyon de l'Artigue, c'est une belle découverte de l'activité canyoning et un superbe dépaysement au cœur de l'Ariège. Rod est heureux de pouvoir vous faire partager, le temps d'une journée, sa passion d'une vie ; le canyoning !

Rendez-vous cet été au canyon de l'Artigue !


canyon escales toboggan speleo canyon ariege

Le canyon d'Escales, fun et sauvage

Ça glisse dans le canyon d'Escales

Le canyon d'Escales est reculé dans la vallée de Siguer. Loin de tout, on est au cœur de la forêt ariégeoise. C'est peut être le plus sauvage du coin. Une courte marche d'approche d'une vingtaine de minutes nous plonge dans l'ambiance de ce canyon peu ordinaire. Sous les grands arbres, la troupe avance jusqu'au départ.

canyon escales foret speleo canyon ariege

Le canyon d'Escales n'est pas difficile mais il demande à ce qu'on soit bien accroché. Il y a très peu de rappel, un ou deux maximum. On descend cette gorge taillée en pleine forêt la plupart du temps dans l'eau. Ce qui fait l'originalité de ce canyon, ce sont les toboggans. Obstacles très marrants, il y en a un paquet ! Le plus grand fait vingt-deux mètres. Pour les amateurs de glisse, c'est parfait. Mieux qu'un parc aquatique, on découvre avec plaisir ce parcours où l'on passe les obstacles allongés sur le dos.

canyon escales grand toboggan speleo canyon ariege

Il faut pas croire, c'est physique. On passe son temps dans l'eau et les bulles. En équipe c'est très sympa, on se retrouve vite en enfance. Le cadre est magique et les sensations ne manquent pas. C'est original pour un canyon car le fait de parcourir tout un canyon en toboggan est assez rare. On préfère souvent faire du rappel ou des sauts. Ici, on joue sur un autre terrain, ludique et fun. Les canyoneurs initiés peuvent y découvrir une variante de l'activité. Pour faire du canyoning loin de la foule y a pas mieux. La marche de retour, qui dure environ dix minutes, justifie à elle seule la sortie. On se croirait au Laos, la mousse s'accroche aux arbres et si on a de la chance on peut trouver des cèpes !

canyon escales foret retour speleo canyon ariege
Crédit photo, vidéo et texte : Arthur Serres

Le canyon d'Escales vous tente ? N'hésitez pas, ce sera une belle découverte :

 

 

 


canyon artigue rappel speleo canyon ariege

Une journée canyoning à l'Artigue chez Spéléo Canyon Ariège

Made in Spéléo Canyon Ariège ; un jour au canyon de l'Artigue

On s'est retrouvés avec Thomas et ses enfants au centre de Spéléo Canyon Ariège. On buvait un café en discutant, John et Clyde étaient en retard. Thomas venait d'Allemagne, il était en vacances. John et Clyde sont arrivés, on s'est tous salués, John était d'origine anglaise et son fils Clyde l'accompagnait pour cette sortie. C'était sa première expérience en canyon. John était assez charpenté, avec une bonne cage thoracique, son fils était plutôt baraque lui aussi, Thomas était un peu plus petit mais bien costaud, ses enfants étaient ados, ils avaient l'air en forme. On avait une bonne équipe pour cette journée !

canyon artigue départ speleo canyon ariege

Rod expliquait le déroulement de la journée, un café à la main. On est allé s'équiper dans le centre, on a tout mit dans le camion et on s'est dirigés vers l'Artigue. On était un peu dans l'expectative, on ne savait pas comment allait être le niveau d'eau. On avait pris la météo, tout était bon, ça devrait le faire ! Après la bonne marche d'approche, on s'est installés face aux montagnes pour manger nos pique-nique. Le niveau de l'eau était parfait, des conditions idéales, on pouvait se détendre. John donnait à qui en voulait des morceaux de truite fumée, on regardait l'eau couler et les sommets au loin en mâchant nos sandwichs. On a quand même enfilé les combis et on est partis vers l'aventure.

canyon artigue toboggans speleo canyon ariege

Thomas et ses enfants étaient bien à l'aise dans le canyon. Un petit briefing sur la descente en rappel les a mis dans l'ambiance. John et Clyde s'amusent comme des petits fous dans les vasques d'eau, on avance. Le premier saut assez imposant passe tout seul, on se déplace comme des flèches, de cailloux en cailloux, de cascades en cascades. On attaque le grand toboggan, le saut, tout le monde a le sourire, les ados se régalent et les grands aussi. On est tous de grands enfants à jouer dans des marmites. La grande cascade de vingt mètre, on reprend un peu de sérieux. L’obstacle est d'envergure. L'eau fonce dans la marmite avec un bruit assourdissant, on passe à côté grâce à un grand rappel sec. Le canyon se finit, on reprend un petit sentier pour revenir à la voiture.

canyon artigue grande cascade speleo canyon ariege

En remettant des vêtements secs, tout le monde rigolait. Quelle journée, on en prend plein les yeux ! De retour au centre, on a pris un verre en regardant les photos de cette belle sortie canyon. Tout le monde était heureux d'avoir pu participer à cette aventure. Pourquoi pas vous ?


dessin speleo buffo fret feature

Bivouac spéléo au Bufo Fret

Deux jours sous terre dans le réseau du Bufo Fret

Une expédition qui se prépare

Revenons à la racine de la chose ; qu'est-ce qu'une expédition ? D'après le Larousse, une expédition c'est entre autre ; "Voyage scientifique dans un pays éloigné ou difficile, ou voyage touristique plus ou moins important ou mouvementé ; hommes et matériel participant à ce voyage : Expédition au pôle Sud." Certes, nous ne sommes pas partis au pôle sud mais pour ce qui est de la partie mouvementée pourquoi pas. Bivouaquer dans le réseau du Bufo Fret, ce n'est pas rien. Olivier était le premier motivé par l'aventure, il a embarqué avec lui son fils Baptiste et Benoît un ami. Sandrine est venue se greffer également pour participer au projet. A la dernière minute, Morgan a vu passer l'évènement sur les réseaux sociaux et sans hésiter une seconde est venu compléter l'équipe. On avait notre équipe motivée, il nous restait à assurer la logistique. Il a fallu rassembler le matériel nécessaire ; combinaisons, harnais, casques, lumières, duvets... Et aussi la nourriture pour deux jours sous terre. J'étais en charge de préparer à manger pour le groupe et d'assurer la couverture médiatique de l'évènement, appareil photo au poing.  Rod est parti plusieurs fois en reconnaissance sur le terrain, il a repéré les endroits clés et l'emplacement du bivouac.  On s'est donnés rendez-vous à Bugarach le samedi matin, 10h.

speleo buffo fret bivouac

Ensemble, on s'est occupés de conditionner les affaires. Les duvets, les fringues de rechange, la nourriture, les cordes et trousse de secours. C'est compliqué de conditionner les sacs pour une expédition comme celle là. Il ne faut rien oublier mais il faut le minimum, car les sacs en spéléo demandent une attention et une gestion particulière. Les sacs, il faut les emmener, et ce n'est pas une mince affaire à travers les entrailles de la Terre. Rod nous expliquait la gestion des sacs, sorte de troisième bras pour le spéléologue. On a réussi à avoir un nombre de sacs acceptable, avec tout ce qu'il nous fallait dedans. On s'est mis en route pour l'entrée du réseau du Bufo Fret.

Premier jour sous terre

speleo buffo fret lac lutin

Une courte marche d'approche nous a mis dans le bain direct, l'entrée de la grotte était là. Tête la première on se jette dans l'inconnu. Au début l'excitation et le management des sacs dominent l'activité. On arrive dans "le lac des lutins", on barbote dans l'eau, la roche nous donne quelques avants-goûts de ce que la nature sous terre peut nous offrir mais pas de lutin. On mange un morceau près du lac. C'est le moment de la première remontée sur corde. Et oui, l'originalité de ce réseau est de remonter dans la montagne.

speleo buffo fret remontee corde

Monter sur corde c'est une chose, notre équipe a été bien briffée par Rod, on s'économise, il n'y a aucune performance à suivre, il faut maîtriser la technique afin de remonter sans se cramer complet au début de l'exploration du réseau. Mais monter les sacs c'est encore une autre paire de manche. Un équipier monte, il est suivi d'un sac au bout d'une corde monté à la poulie. Ce passage fini, on attaque la section dites de "Pearl Harbor". Un peu plus technique, il faut se faufiler dans un passage plus étroit en se faisant passer les sacs. Une belle action ! L'esprit d'équipe est au beau fixe, on rigole, on transpire, les sacs passent d'une main à une autre, on monte dans le réseau et on arrive au "Grand Balcon". A partir de là, vacances ! Les sacs sont montés dans la "Galerie des Sables", lieu de notre bivouac et nous pouvons repartir explorer le réseau.

speleo buffo fret galerie des piques

Une petite montée sur corde encore et nous entrons dans la "Galerie des piques". L'ambiance est superbe, nous sommes sept explorateurs sous terre, des concrétions partout s'agencent comme des représentations théâtrales de mère nature, à chaque pas on découvre de nouvelles formes. C'est assez grand et pour se repérer Rod a emmené avec lui sa tablette et une version PDF de la topographie du réseau qu'on peut agrandir à 400%. C'est beau la technologie !

speleo buffo fret topographie tablette

On découvre amusés les noms donnés aux différentes parties du réseau, pas toujours drôle comme "la peste brune" ou plus enjoué ; "le réseau boubou". Pour l'instant il semblerait qu'on soit dans la "Galerie des intraterrestres". On continue d'avancer, on passe de salles assez vastes à des sections plus étroites, on fait attention où l'on met les pieds. Des fois de grandes failles creusent le sol et on n'en voit pas le fond. C'est l'aventure !

speleo buffo fret dessin

Dans la "Galerie des petits gris", on arrive au grand toboggan d'argile. Avant d'y aller Rod nous annonce qu'il n'a pas été plus loin dans ses explorations précédentes de la cavité. Il est, comme nous, face à l'inconnu et donc face à la découverte. Remonter un toboggan d'argile n'est pas la meilleure idée que tu aies jamais eu. Rod trouve un passage, on se faufile, on arrive face à un laminoir, passage qui peut être large mais bas de plafond, on y est obligés de se déplacer en rampant. On sort de là au-dessus du toboggan, pari réussi ! On continue, grisés par la découverte et l'inconnu.

speleo buffo fret topographie

Se repérant avec la tablette, on arrive à savoir qu'on fait ce grand virage à 360°, pour l'instant ça va, tout le monde a le sourire, tout le monde veut continuer. Mais au bout de quelques instants on se trouve face à une crevasse où l'on avance en opposition, avec un peu de gaz sous les pattes et il semble que devant on ne puisse plus aller bien loin sans s'exposer dangereusement. Rod prend la décision de faire demi-tour, nous expliquant que c'est le lot des spéléologues de devoir renoncer sans avoir vu le fond. Il est rare de voir le fond. On fait donc le chemin inverse, on remonte ou descend des cordes, on arrive au bivouac. La notion du temps a complètement disparue dans notre équipe.

speleo buffo fret bivouac apero

Au bivouac, il est question d'installer un endroit repéré avant par Rod pour le coin pipi, d'enlever les combis pour se mettre des habits secs, de préparer le repas. Sur une bâche on étend une belle nappe, on dispose les vivres. Le saucisson, la saucisse de foie, les anchois marinés à la provençale, quelques radis, des tomates cerises, des olives, un fromage de chèvre et un toudeille vache-brebis, la soupe de poireaux pommes de terre, recette de ma grand-mère, chauffe sur un réchaud. On mange de bon appétit, tout le monde a le sourire mais la fatigue est présente. On a crapahuté huit heures dans le réseau et quand la soupe arrive elle est appréciée par tous. Un petit verre de Gaillac pour remettre les plus vaillants sur pied, on se marre autour de la table, on se remet d'une belle journée en exploration. On installe le bivouac, une tente collective est amarrée au milieu de la belle "galerie des sables", tous nos explorateurs s'y installent sauf Baptiste décidé à affronter seul la nuit sous terre mais quand même juste à côté des autres.

Deuxième jour sous terre

La nuit fut marquée de sporadiques ronflements non identifiés, l'ours des cavernes peut être ? On ne s'est pas réveillé tôt, on a pris le café et un petit déjeuner, puis on a rangé le campement, reconditionner tout dans les sacs devenus plus légers. Le but est de ne laisser aucune trace de notre passage afin de ne pas déranger le monde souterrain. Avant de repartir de la "Galerie des sables", on va pousser un peu dans cette galerie, voir ce qu'il y a plus loin.

speleo buffo fret galerie des sables

On passe dans un laminoir et on arrive dans une belle petite salle où la roche prend des formes insoupçonnables. Plus loin le laminoir est trop étroit pour qu'on puisse s'aventurer dedans. On fait demi-tour et on revient à notre bivouac. L'exercice de reconditionnement effectué, on peut descendre les sacs au carrefour entre le chemin du retour et les cordes pour monter jusqu'à la "Galerie des piques" d'où on pousse jusqu'à la "Galerie blanche".

speleo buffo fret galerie des sables

Ce qui est superbe dans le réseau du Bufo Fret, c'est que chaque galerie possède un style bien particulier, le paysage n'est jamais le même et on découvre sans arrêt les différents paysages cavernicoles. La galerie blanche, quasiment inconnue pour Rod, est assez resserrée, accidentée, de belles concrétions finement ciselées s'étendent dans la roche, l'ambiance y est plus électrique. On monte, on passe en opposition quelques endroits et puis on se retrouve au puits.

speleo buffo fret galerie blanche

Difficile d'avancer plus, on fait demi-tour. Nous retrouvons les sacs et l'emplacement est idéal pour un pique nique du midi. Il ne nous reste plus qu'à retraverser "Pearl Harbor" dont le souvenir restait vivace chez nous. Étrangement la descente s'est faites très rapidement et sans grandes difficultés. On a retrouvé le lac après avoir descendu en rappel ce que la veille on montait au bloqueur. On a retrouvé la sortie sous un grand soleil, sous les sacs la plage et on est redescendus à la voiture pour se changer, ranger le matos, boire une bière et échanger  avec le sourire sur cette sortie.

speleo buffo fret equipe

Une expédition comme celle-ci ne laisse pas indifférent. La notion du temps s'échappe, les téléphones n'existent plus, le lien avec l'extérieur est complètement coupé, on est dans un monde hostile et étranger, loin de la maison. On fait face à soi même, ses peurs et ses envies mais on est bien entourés. C'est une belle expérience et un intense morceau de vie. Avec la bonne équipe, c'est un plaisir partagé ! Si vous aimez l'aventure et la découverte, n'hésitez pas à vous renseigner sur nos prochaines expéditions en bivouac !

Texte, crédit photo, dessin et vidéo : Arthur Serres